UFC-Que Choisir Paris Ouest

Arnaques

Une soi-disant sécurisation d’appartement-mais une vraie arnaque

Une adhérente rentre de vacances et s’aperçoit que sa serrure avait été changée. Placardée sur la porte, une affichette indiquait que la serrurerie Martin avait été diligentée par la police pour remplacer sa serrure qui avait été fracturée afin de sécuriser au plus vite l’appartement. Dans un premier temps, elle téléphone au serrurier, qui l’informe qu’il lui en coûtera 3800 € hors taxes et, sans trop réfléchir, elle lui verse les 1 500 € d’ arrhes que l’artisan lui a demandés.

Mais cette personne a senti que tout cela n’était pas clair et a contacté la police qui lui fait savoir qu’elle ne connaissait rien à cette affaire et surtout, qu’elle ne cautionnait jamais en son nom ce genre d’intervention.

Il semble donc que la serrurerie Martin ait pris l’initiative de crocheter la serrure, de la remplacer et de placarder cette affiche.

L’adhérente d’UFC Que Choisir a décidé de porter plainte contre l’entreprise malhonnête.

Par ailleurs, le fait de s’en être aperçu rapidement,  la période de rétractation n’était pas échue.  Cette personne avait encore 7 jours pour se rétracter, d’autant plus qu’elle n’avait jamais sollicité l’intervention de cette entreprise, ayant été mise devant le fait accompli.

Il est bon de rappeler qu’après la signature d’un devis, le droit de rétractation est de 14 jours. En outre, le professionnel ne doit pas recevoir de paiement pendant un délai de 7 jours après la conclusion du contrat.

UFC- Que choisir- Paris Ouest a donc conseillé à son adhérente  de refuser le devis d’un montant de 3810 euros hors taxes et de demander le remboursement  des arrhes déjà versées.

Il faut préciser que quelques jours après la résiliation de sa carte bancaire, l’adhérente a été avisée par sa banque qu’il y a eu deux tentatives de débits frauduleux de 1500€ chacun effectués depuis la Bulgarie.